Article written by

18 Responses

  1. Rafo
    Rafo 17 février 2014 at 15 h 34 min | | Reply

    En parlant de foot – business, on ne peut pas ne pas évoquer le rôle des agents de joueurs, qui vendent leurs joueurs aux plus offrants, comme des commerciaux vendant leurs produits à des hypermarchés…au détriment souvent de tout intérêt sportif

  2. Ivanna
    Ivanna 18 février 2014 at 17 h 35 min | | Reply

    J’ai trouvé cet article intéressant dans le sens où ça faisait un petit moment que j’attendais de lire un article comme ceci, parlant du business du foot. Ca montre comme quoi les injustices sont partout notamment dans le sport. Je trouve que ce n’est pas justifié de payer un joueur autant pour seulement savoir jouer avec un ballon….d’autre métiers sont plus méritant que celui ci!

  3. Nico
    Nico 18 février 2014 at 18 h 32 min | | Reply

    Le Foot a toujours été controversé à cause de l’argent qu’il brasse.
    Sans aller aussi loin que le football américain, sport encore plus monétisé que le Foot, mais ayant quand même perdu l’image d’esprit d’équipe et de fair-play que d’autres sport tels que le Hand ou le Rubgy s’efforcent de conserver.
    Malgré tout, comme illustré dans cet article, le Foot rassemble même en période de désarroi le plus total (crises économiques, pauvreté, guerres…). En ce sens, il restera toujours un sport de « grandeur et décadence »: alors que les conditions de travail déplorables des ouvriers du Qatar sont dénoncées aujourd’hui, c’est sans aucun doute la grandeur de cette coupe du monde qui sera louée demain…

  4. Laura
    Laura 19 février 2014 at 13 h 17 min | | Reply

    Très bon article, très agréable à lire, qui restitue bien les dernières affaires juteuses autour du ballon rond, et plus précisément de certains de ses joueurs, qui sont bien sûr tout à fait déplorables.

    En éternelle optimiste je retiens aussi les quelques dernières lignes de l’article qui soulignent l’intérêt immense que ce sport suscite en tant que SPORT chez les petits ou les plus grands à travers le monde. Il ne reste plus qu’à espérer que ces passionnés ne s’inspirent pas de toutes les facettes de leurs héros mais bien seulement de leurs compétences sportives…

  5. Phil
    Phil 23 février 2014 at 3 h 30 min | | Reply

    Today’s soccer game is the mirror of our society…

  6. Yvan Robert-Garouel
    Yvan Robert-Garouel 23 février 2014 at 9 h 22 min | | Reply

    Après tout, le monde du foot est à l’image du reste du monde, fait de rêves, de petitesses, de grandeurs ou d’exagérations. Mais l’auteur de l’article met le doigt sur le fait que l’on trouve des mercenaires dans les équipes nationales. Après tout, les clubs sont des entreprises privées qui engagent qui elles veulent. Mais les matchs inter-nationaux marquent symboliquement l’unité nationaleAlors, que quelqu’un change de nationalité sans réel attachement à son nouveau pays, cela me semble dramatique.

  7. Jean-Paul
    Jean-Paul 23 février 2014 at 12 h 26 min | | Reply

    cela me conforte dans l’opinion, mauvaise, que j’ai de ce sport.
    quant à ceux qui ont du mal à en vivre, rien ne les obligeait à choisir ce métier.

  8. Francoise Rodary
    Francoise Rodary 23 février 2014 at 16 h 03 min | | Reply

    Les jeux du cirque sont encore la! Tant qu’il y aura des gens pour se tasser dans les stades, il n’y a aucune raison pour que ca change. D’ailleurs les gens sont plus interesses par les divertissements du samedi soir que par la connaissance ou un avenir meilleur pour la planete. Alors, les Riberis and Co ont un bel avenir devant eux!

  9. casimir
    casimir 23 février 2014 at 18 h 26 min | | Reply

    tant que les joueurs seront payés autant le sport souffrira

  10. HENRY
    HENRY 23 février 2014 at 19 h 41 min | | Reply

    Cet article est super bien écrit, sans langue de bois pour dénoncer le foot-business. Hélas il n’y a pas que le foot où dominent ces rapports nauséabonds entre le vedétariat médiatique et le fric. Le vélo, le tennis,… Dans les années 70 un livre dénonçait déjà le « Boxing-business ».
    Mais une des grandes qualités de l’article est de ne pas oublier que le foot est aussi le sport le plus populaire, pratiqué par des jeunes de toutes conditions. Il n’oublie pas non plus le sort de centaines de joueurs pris au piège de ce miroir aux alouettes, à bas salaires et jetables sans merci, comme le sont les autres catégories de travailleurs. De ce point de vue, l’auteur, avec une grande sensibilité, révèle une claire pensée politique.

  11. Cecile
    Cecile 23 février 2014 at 22 h 57 min | | Reply

    Excellente analyse d’un univers parfois loin des valeurs fondamentales du sport

  12. annie
    annie 24 février 2014 at 9 h 55 min | | Reply

    Cet article, loin des banalités habituelles et très agréable à lire, m’a rappelé un roman d’Èric Orséna « Madama Bà », dont la trame est la recherche par une grand-mère malienne de son petit-fils, disparu en France, avalé par l’ogre du football. Cette trame est prétexte à un conte magnifiquement écrit (comme tous les ouvrages de cet auteur) sur une Afrique de solidarité, d’amour de la nature, de violence, de passion.
    Aucunement attirée par ce sport, dont je ne retiens que les aspects négatifs, je conçois cependant qu’on puisse se passionner pour lui, en pensant à ma mère qui, jusqu’à l’âge de 90 ans ne voulait à aucun prix rater un match à la télé ! Il faut dire que pendant toute son enfance la sortie du dimanche de la famille consistait à aller « supporter » les frères qui jouaient dans le club de foot de leur ville …

  13. Véronique
    Véronique 24 février 2014 at 18 h 49 min | | Reply

    Article intéressant à lire même si je ne m’intéresse pas spécialement au football. C’est bien de terminer l’article par le plaisir de jouer au football par un très grand nombre d’amateur.

  14. Genevieve
    Genevieve 26 février 2014 at 15 h 28 min | | Reply

    J’ai particulièrement apprécié la lucidité avec laquelle vous avez développé votre sujet particulièrement délicat.
    Vous avez fait preuve, en plus de vos compétences, d’une excellente vision des arcanes de ce sport.
    Je tenais pour votre travail à vous exprimer mes vives félicitations et j’espère que vous avez pris du plaisir à exécuter cette tache.
    Votre travail est de qualité.
    Geneviève

  15. Rémi
    Rémi 26 février 2014 at 17 h 50 min | | Reply

    Bravo pour cet article qui appelle chacun à remettre du sens dans notre société.
    Remettre le joueur au coeur du sport, comme il conviendrait de remettre le patient au coeur du système de santé, ou bien de rappeler que l’amour de la France et le bien-être de nos concitoyens devraient être au centre des préoccupations du système politique.
    Je ne saurais dire si l’avenir de ce sport réside dans le plaisir de jouer de milliers d’amateurs; mais la réalité est bien qu’il s’agit d’un jeu d’équipe qui procure du plaisir à ceux qui le pratiquent, notamment les plus jeunes et ceux qui ont gardé une âme d’enfant, et qui ne vieilliront jamais …

  16. ondine
    ondine 28 février 2014 at 19 h 10 min | | Reply

    Quel paradoxe que ce sport qui coûte si peu cher « au départ » génère un tel argent! Bravo pour cet intéressant article qui ne manie pas la langue de bois! Et que tous les passionnés de SPORT résistent sans se décourager! (comment, je ne sais pas, je n’en fais pas partie)

  17. Nénufar
    Nénufar 2 mars 2014 at 1 h 20 min | | Reply

    Ce qui me choque le plus, personnellement, c’est le manque de considération des joueurs pour leurs fans. Fans qui pourtant, sont ceux qui remplissent les stades, ceux qui font que le foot existe encore et continue de faire vibrer des cœurs.

  18. WEBER Philippe
    WEBER Philippe 29 mai 2014 at 21 h 30 min | | Reply

    Nous nous trouvons maintenant à 2 semaines de la coupe du monde de football, Nous allons voir ce que nous allons voir ! Certain membre de la F.I.F.A. a déjà trouvé que les plus pauvres exagéraient en protestant contre les dépenses somptuaires faites pour la préparation de la dite coupe !

Laisser un commentaire