Article written by

8 Responses

  1. Marc Thébault
    Marc Thébault 18 avril 2013 at 17 h 14 min | | Reply

    Si le sujet vous intéresse, j’y consacre régulièrement quelques articles sur mon blog : http://thebaultmarc.expertpublic.fr/ (voir menu « Guide de lecture »).
    Et n’hésitez pas à me donner votre avis :-)

  2. Philippin
    Philippin 22 avril 2013 at 10 h 20 min | | Reply

    Bonjour,

    Je trouve votre article très intéressant. Etant encore assez « jeune » dans cette thématique, je remarque de plus en plus que le Marketing Territorial devient une marque à lui seul, parfois même un mot magique. Une action pour peu qu’elle réunisse quelques partenaires afin de réduire les coûts, et hop ça devient du Marketing Territorial. Moi-même j’ai parfois abusé de ce terme, méa culpa, et aujourd’hui j’ai plutôt tendance à parler d’attractivité du territoire en y mettant des idées d’actions collectives (pas toujours simple). OK on joue sur la sémantique, mais parfois ça permet de revenir aux fondamentaux de cette « art » de cette « fonction ». Pour le coup je rejoins parfaitement Marc Thébault dans un de ses articles paru sur son blog.

    Maintenant « est ce que le Marketing se réduit à un phénomène de mode » ? oui sans doute, il me vient alors deux réflexions, soit on s’met à la page comme on dit et on suit la mode, ou alors comme le disait si bien Pierre Desproges « ne marche pas dans la mode, ça porte malheur »… et peut être que ne pas faire comme tout le monde permet de sortir du lot?!

    Il n’empêche que je reste admiratif (et presque envieux…) du travail effectué par certains territoires.

  3. Le marketing territorial, un effet de marque ou...

    [...] Lyon, est la première ville française a avoir mis en place ce marketing territorial en 2007. Sa marque déposée est « Only Lyon ». Cet anagramme renforce l'identité moderne et internationale de Lyon et s'appuie sur le …  [...]

  4. Le marketing territorial, un effet de marque ou...

    [...] De nombreuses collectivités territoriales ont réadopté depuis quelques années le marketing territorial pour faire face à la concurrence nationale croissante pour les petites agglomérations mais également internationale pour …  [...]

  5. Gollain
    Gollain 2 mai 2013 at 7 h 18 min | | Reply

    Le marketing territorial devient à la mode en France mais après avoir conquis le reste de l’Europe depuis de nombreuses années ! La Grande Bretagne a fait figure de pionnière, à commencer par l’excellent travail réalisé par Londres depuis 30 ans pour positionner la capitale britannique comme « la destination business européenne ». On pourrait également regarder Edinburgh, Stockholm, Barcelone, Hambourg, Amsterdam, Berlin, etc. pour mesurer le chemin qui nous reste encore à faire pour travailler à l’attractivité globale de la France et ses territoires.
    L’analyse des expériences étrangères est intéressante car elle montre que le marketing territorial ne se résume pas au couple « marque » + « kit de communication ». Les démarches sont beaucoup plus profondes et structurées en tirant profit des méthodes marketing pour revisiter les techniques utilisées jusqu’à présent.
    Pour moi, le marketing territorial n’est pas une fin en soi, c’est une boite à outils qui permet de travailler à l’attractivité de son territoire en complétant les outils existants par au moins quatre apports majeurs : la compréhension des marchés, le « travailler ensemble », la prise en compte des perceptions et la différenciation.
    N’hésitez pas à visiter http://www.marketing-territorial.org et à contribuer !

  6. Le marketing territorial, un effet de marque ou de code | CRISTINA TRUJILLANO

    [...] “Avec la volonté du gouvernement de créer une marque « France » qui puisse fédérer les marques régionales, revenons sur les coups marketing de nos chères collectivités ! Le marketing des villes remo…” +Info [...]

  7. Guillermo
    Guillermo 29 mai 2013 at 10 h 00 min | | Reply

    Superbe article!!

Laisser un commentaire